Qu’est-ce que la transpiration ?

transpiration humidité flux de sueur       transpiration odeur acidité de la transpiration

 

Il existe deux types de transpiration :

- la transpiration émotionnelle ou psychologique qui est générée par le stress ou les émotions fortes

- la transpiration physiologique, provoquée par la chaleur ou un effort physique. 

La transpiration physiologique régule la chaleur corporelle ; elle est donc indispensable au bon  fonctionnement de notre corps.

 

Les glandes sudoripares

Il existe deux types de glandes sudoripares, les eccrines et les apocrines.

On dénombre de 100 à 200 glandes sudoripares/ cm², soit 1.6 à 5 millions sur la totalité du corps.

Le volume produit est lié à la concentration de glandes sudoripares éccrines. Leur activité diminue avec l’âge.

- Les glandes eccrines se chargent de la régulation thermique du corps, mais elles sont également activées lorsque l’on se sent stressé, anxieux, ou que l’on ressent des émotions fortes, ou que nous faisons face à des situations angoissantes.

Le flux de transpiration, la sueur générée par les glandes éccrines sont essentiellement composés d’eau, et sont diffusés directement à la surface de la peau.

Elles sont abondantes au niveau de la tête, des mains et des pieds.

- Les glandes apocrines se situent principalement sous les aisselles.

Elles sécrètent tout au long de la journée de petites quantités de sueur et ne jouent aucun rôle dans la régulation de la température du corps.  Elles se situent au niveau du système pileux.

La sueur produite par les glandes apocrines est composée de protéines, de sébum, d'acides lactiques, d'urée, de lipides, d'ammoniaque et de phéromones.  

Odeurs de transpiration

La composition de la sueur dépend de l'alimentation et de l'état général d'un individu.

La sueur est normalement acide, et son pH se situe aux environs de 4 à 6 ; elle est constituée d'eau (99 %), de sels minéraux (chlorure de sodium), de vitamine C, d'anticorps, d'urée, d'acide urique, d'ammoniac, d'acide lactique.

Cela constitue un aliment de choix pour les bactéries présentes à la surface de la peau, qui vont dès lors se développer sur la peau, et produire des composants chimiques odorants à l'origine de l'odeur de la sueur. Les déodorants efficaces évitent leur prolifération, mais ne limitent pas la quantité de transpiration.

Et les aisselles, peu ventilées, milieu humide par excellence, constituent un environnement idéal au développement des bactéries.

Ainsi la sueur générée par les glandes apocrines est épaisse, très concentrée et à l’origine des indésirables odeurs de transpiration.

Les glandes apocrines sont donc indirectement responsables des odeurs désagréables de la transpiration.

Elles se développent pendant l’enfance et commencent à fonctionner à la puberté. Ainsi les adolescents se découvrent-ils une transpiration gênante.

Le canal de ces glandes s’ouvrent au niveau d’un poil. Elles sont annexées au système pileux (appareil pilo-sébacé). Elles sont activées par le neurotransmetteur adrénaline, donc particulièrement liées aux émotions et au stress.

Ainsi la transpiration du stress est-elle plus odorante !

Sueur acide

La composition de la sueur dépend de l’alimentation et de votre bilan santé.

La sueur est acide, et son pH se situe entre 4 et 6.

Son acidité dépend de votre alimentation, de votre équilibre acido-basique.